Le relais ADRASEC 90 du Ballon d'Alsace


Le relais phonie de l'ADRASEC 90 est situé sur le versant sud du sommet du Ballon d'Alsace en 47,8198 / 6.8411. De la ferme-auberge qui l'abrite, on peut voir par temps dégagé la Forêt-Noire, le Jura et les Alpes. Le Mont-Blanc est parfois visible.
Il a été conçu et réalisé par l'équipe de l'ARTRA pilotée par Jean-Marc, F5RDH, et installé dans un local technique accolé à la Ferme du Ballon. L'antenne est une verticale placée à 10 m de hauteur et la puissance rayonnée est de l'ordre de 10 watts.

Historique

C’est au cours du salon de Bourogne, en novembre 1997, que Jean Marc, F5RDH, propose au président de l’ADRASEC 90, Gérard F6IOH, de construire un relais transpondeur phonie (
1).
Une belle aubaine, car le 90 ne dispose d’aucun relais phonie. Même si le département est petit, certains points sont assez difficile à couvrir.
Jean Marc est prêt à apporter tout le matériel, et Gérard doit trouver un point haut.

Après divers contacts, Gérard obtient l’accord du SMIBA (Syndicat Mixte du Ballon d’Alsace) pour installer ce relais dans un de leurs locaux au sommet du ballon d’Alsace.
Le 20 août 1998, Monsieur le Préfet du Territoire de Belfort officialise cette autorisation en délivrant un arrêté à l’ADRASEC 90.
Très vite, l’antenne, une colinéaire de 1,88 m de long est installée, suivie, provisoirement, d’un émetteur récepteur bi-bande (C5608D). Les essais sont fort concluants, et les fréquences 145.2625 et 433.525 Mhz sont choisies, selon le plan de bande IARU.

Quelques mois plus tard, l’armoire avec les équipements définitifs (2 copilotes Thomson, alimentation, batterie …) est installée.
Mais, très vite, des brouillages apparaissent et le relais reste bloqué en permanence.
Pour l’anecdote, il s’agissait d’une école d’Ingénieurs au Locle, en Suisse, qui utilisait des émetteurs UHF LPD (
2) dans le cadre d’un projet de GPS différentiel et ceci sur 433.525 Mhz.
Nous comprenons que de s’être installé dans la bande partagée avec les émetteurs sans licence est une erreur et nous décidons de modifier la fréquence UHF : 430.125 Mhz.

Après ce changement, le relais fonctionne pour le plus grand bonheur de tous. De nombreux contacts s’y déroulent, que ce soient des opérations ADRASEC, les contacts hebdomadaires du REF 90 ou encore des QSO locaux.
Malheureusement, le samedi 17 novembre 2001, un incendie se déclare dans les locaux de notre relais qui sera complètement détruit.
   
 Le boîtier    L'antenne est restée en place après l'incendie    L'antenne, discrète, sur le bâtiment reconstruit

En février 2002, nous nous réunissons et décidons de reconstruire le relais sur la même base technique. Toutefois, une nouvelle version de carte de commande (logique) est développée par Jean Marc F5RDH. Elle est construite autour d’un microcontrôleur « PIC ».

Il faudra attendre jusqu’en juin 2003 pour que le bâtiment soit complètement reconstruit.
Le câblage de l’armoire et le réglage des équipements piétinent et une solution provisoire à base d’un TMV7, télécommandable à distance, est mise en place le 7 juin 2003.
L’inauguration des nouveaux bâtiments a lieu le 14 juin 2003, en compagnie de nombreuses autorités du département. Roland F5ZV et Roger y représentaient l’ADRASEC 90. (Voir Compte-rendu)

Notes :
(1) le nom réel est "relais transparent", car dans le cas d’un contact entre 2 personnes ou 2 groupes de personnes, chacun écoute et parle sur une seule fréquence. Ce qui n’est pas le cas dans les relais, à décalage de 600 kHz, par exemple, où on émet sur une fréquence et onécoute sur une autre.
(
2) les LPD (low power device) sont des émetteurs que tout le monde peut acheter et utiliser sans licence. Ils disposent de 69 canaux, répartis entre 433.075 et 434.775 MHz. Ils ont une puissance maxi de 10 mW.

Fiche technique du relais

Indicatif : F5ZFQ.
Responsable : F6IOH.
Déclaration ART du 13 novembre 1998.
Fréquences : 145.2625 / 430.125 Mhz.
Puissance : 10 W sur chaque fréquence.
Antenne : colinéaire Maldol GHX160D 4.5 dBi 7.2 dBi.
Equipements : 2 copilotes Thomson, logique « PIC control » de F5RDH, duplexeur Diamond MX-72N, 10m de coaxial RG213, alimentation EP815 12V/12A, batterie plomb/acide 12V/50Ah.
Emplacement : Ballon d’Alsace (90), locator JN37KT, coordonnées 06°50’28’’ E / 47°49’11’’ N. Altitude : 1100 m.
Déclenchement : par 1750 Hz ou sur simple porteuse (ce dernier mode n’étant utilisé que pour des opérations ADRASEC bien spécifiques). Le basculement entre ces 2 modes se fait par télécommande.



Couverture du relais

Pous avoir une idée de la zone couverte par le relais sur la bande 2 m, l'ADRASEC a demandé à un organisme professionnel de calculer à l'aide d'un logiciel spécialisé (ICS-TELCOM de la société ATDI) le champ rayonné par le relais. La carte ci-dessous montre la zone où le champ radioélectrique rayonné par le relais est supérieur à 10dBµV/m)
µ

Le relais F5ZFQ est financé et entretenu par l’ADRASEC 90. Il fonctionne 24 h sur 24 et il est ouvert à tous les radioamateurs. Toutefois, dans le cas d’opérations nécessitant l’utilisation de ce relais, l’ADRASEC 90 restera prioritaire.
Nous remercions toutes les personnes ayant travaillée activement à l’élaboration du relais, et en particulier Jean Marc F5RDH, Gérard F6IOH et messieurs Fontaine et Reitzer du SMIBA, sans qui ce projet n’aurait jamais vu le jour.
Nous remercions également les généreux donateurs (membres ADRASEC, swl Bernard pour l’armoire, swl Roger pour ses nombreuses « montées » au ballon, la société ULTRALU pour les mâts …).